Nicolas Gosset

Le blog de Nicolas Gosset

Rencontres de Libération 2009 – Mon compte rendu des débats 21 septembre 2009

Suite du billet : Un Week-end à Lyon, pour les rencontres de Libération

Il s’agit de mes notes prises pendant le débat, légèrement retravaillées. Si vous cherchez de la belle prose, passez votre chemin.

Débat : Force ou raison en politique

Intervenants : Hubert Védrine et Wojciech Jaruzelski

Débat historique, sur la fin de l’URSS et la transition démocratique en Pologne. Le principal intérêt de cette conférence était dans le débat entre Jaruzelski, véritable acteur de l’histoire puisque c’est lui qui a combattu (et perdu) Solidarnosc à la fin des années 1980.

Débat : La France est-elle en faillite ?

Intervenants : Eric Woerth et Didier Migaud

Woerth

Pour son endettement, La France se situe dans la moyenne des pays industrialisés
Surtout si on prend en compte l’endettement des ménages.
Impôt des sociétés en 2009 = la moitié de 2008

Migaud

La question du débat n’est pas la plus appropriée, car la France n’est pas techniquement en faillite, même si Fillon l’a dit.
Il le dit et mène une politique qui aggrave la situation.
La France a attaqué la crise avec un déficit plus fort. Nous sommes le seul pays au monde à dégrader nos comptes publiques en situation de croissance.
Pourquoi ?
Perte de recette organisé par le gouvernement, exemple : dépense fiscale
Reproche sur les recettes : Baisser la TVA sur la restauration, réforme de la taxe professionnelle Faut il aider TOUTES les entreprises, quelque soit le secteur ?

Woerth

La France mérite mieux que 2% de croissance, il faut des réformes pour améliorer la compétitivité.
2009 : crédit d’impôt écologique (pour aider les français à changer leur mode de consommation) = 2,6milliards en 2009, plus que la taxe carbone.

Migaud

L’emprunt n’est pas une recette, c’est une modalité de paiement
L’Allemagne a connu la ratification qui a entrainer de grandes dépenses et un gros déficit  La comparaison avec la France est difficile
La sécurité sociale
Elle était bénéficiaire en 2001
Diminuer le rôle de la sécurité sociale  augmentation du prix des assurances
Que va-t-il se passer après 2012 ? Une majorité de Français va payer plus d’impôt
Les niches fiscales : « Explosion depuis 2007 », cela représente de 62 milliards de manque à gagner pour l’Etat

Nos partenaires européens sont stupéfaits de nos politiques publiques
Cf les rapports de la cour des comptes = aggravation du déficit en 2008, en grande partie pas à cause de la crise

Woerth

La croissance est nécessaire, il faut au moins 1,5% de croissance pour maintenir notre style de vie
Niche fiscale : elles sont utiles mais doivent être efficaces. Remise à plat en 2011
Niche sociale : réduction de charges sur les bas salaires : 23 milliards d’€

Migaud

Il faut de la croissance mais sont contenu doit être modifié
La Taxe carbonne : les compensations prévues sont inefficaces, notamment celles sur l’impôt sur le revenu
Les compensations prévues sont inégales et injustes.
Il faut intégrer la taxe carbonne dans une réforme globale de la fiscalité qui la rendrait plus efficace et plus juste ?

Exemple de la Suède : taxe carbonne depuis 1992, mais intégrer dans une réforme globale de la fiscalité


Débat : Que reste t-il des idéologies ?

Intervenants : Olivier Ferrand et Guy Sorman

Olivier Ferrand

La droite n’a pas tiré les enseignements de la crise, on le voit dans la volonté de certain de revenir au même système qu’avant.
Nous sommes à l’année zéro

Guy Sorman

Dans l’idéologie, il n’y a pas que l’économie, mais aussi l’institutionnel, le sociétal
La démocratie n’est pas indiscutable partout
Il n’y a pas en France de partie conservateur.
Il n’y a pas d’année zéro
Il n’y a pas d’autorégulation du marché
La crise ne fait pas que casser les mécanismes, elle déplace les centres de pouvoir (géographie)
Favorable à la croissance, fait partie de mon idéologie, l’intervention de l’état ne doit pas la casser
Chercher à éliminer les crises, c’est chercher à éliminer le risque et donc l’innovation
« Les marchés font des bulles, les états font des guerres »
Société américaine très complexe, on ne peut pas en extraire quelques élements pour faire un schéma.
L’amérique de Bush et l’amérique d’Obama co existent et on a peu près le même poids
On a au pouvoir un président de communication, pas de projet

Débat : Comment contrôler l’opinion ?

Intervenants : Alexandre Adler et Victor Erofeev

Le débat portait en faite sur la situation politique en Russie et dans d’autres pays du même niveau démocratique. Alexandre Adler a fait son show, improvisant de multiples exposés sur les sujets les plus variés. A noter qu’il s’est fait copieusement applaudir après 10mn de Chavez-Bashing…

Débat : L’abstention est elle une maladie de Nantis ?

Intervenants : Denis Muzet, Henryk Wosnyakowski

Wosnyakowski

Elle s’explique mal en Pologne

Denis Muzet

Comprendre l’abstention à l’aune de la société médiatique
Non, l’abstention n’est pas une maladie, c’est un symptôme de la mal-info

il y a plusieurs raisons à l’abstention

L’europe reste une abstraction pour beaucoup de citoyens
Deux abstentions intéressantes : abstentions protestataires, signal d’alarme
Retrait du citoyen
Il peut y avoir civisme et abstention : voter nécessite des informations
Beaucoup d’abstentionnistes expriment un manque d’information
Le comportement des « médias consommateurs » ils consomment mais n’ingurgitent pas –> la mal info
Exemple de l’europe : elle n’a pas été raconté, ou alors de manière exceptionnelle. Pas de storytteling de l’europe
Dernier scrutin de juin 2009 : l’europe n’a encore pas été raconté, la télévision est entrer dans le sujet à reculons.
Réduction de la campagne à la passe d’arme DCB/Bayrou

La citoyenneté s’exprimme à travers d’autre voix : pétition, forum en ligne ou hors ligne, sondage d’opinion. On est moins dans un régime de représentation éléctoralle que de représentation médiatique.
Avec Sarkozy, la légitimité politique vient de plus en plus de l’aspect médiatique

Autre exemple : José Bové, Nicolas Hulot, Frédéric Miterrand

En Europe, les listes écologiques ont commencé a établir un récit global, celui de la planète en danger
Les médias ont fait exister le réchauffement climatique en en faisant le récit
Tout les ingrédients sont la pour qu’un grand récit de l’europe soit établis. Grande attente

Wosnyakowski

Pas d’accord avec la thèse, l’abstention élevée est une maladie
Les électeurs doivent savoir et comprendre, si ce n’est pas le cas c’est que quelquechose marche mal
D’accord sur le fait qu’il n’y a pas de société européenne

Denis Muzet

Le récit médiatique est un récit catastrophique
A l’insécurité réel s’ajoute une insécurité médiatique
Le format cours c’est imposé à l’ensemble des canaux médiatiques
En 20 ans, le temps moyen de réponse des invités politiquesa été divisé par 20

Les médias et les politiques s’organisent et s’entendent pour produire un récit médiatique. Renforcer par NS et sa gouvernance médiatique
2007/2008 : Sarkozy a permis à la presse écoute d’augmenter ses ventes

Storyteling = technique de manipulation, d’emballement de la réalité

 

One Response to “Rencontres de Libération 2009 – Mon compte rendu des débats”

  1. […] Mon compte rendu (ultra synthétique) des conférences […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s